Economia/agricoltura

Le nuove sfide economiche

lunedì 7 novembre 2016 Euronews / TRTFrançais Foto: TRT Français

ROMA - La Turchia, forte della sua posizione geostrategica unica, situata tra Europa e Asia, attira molte grandi aziende internazionali. Le maggiori case automobilistiche hanno sede proprio qui. La Mercedes ad esempio ha effettuato uno dei più grandi investimenti esteri nel Paese. In 50 anni ha messo sul tavolo più di 960 milioni di euro.
I fornitori e i produttori del settore automobilistico a loro volta hanno creato una zona industriale unica al mondo: qui si trovano oltre 90 aziende. Un sistema che ha rilasciato l’economia, producento un fatturato annuo di oltre 2 miliardi di euro.
“Stiamo esportando in Germania, Francia e altri Paesi. E c‘è un motivo. Il nostro vantaggio e la nostra forza non sono l’acciaio o l’elettricità, ma la manodopera che dà maggiore qualità ai prodotti”, fa notare Alper Kanca, vice presidente del Parco Industriale di fornitori del settore automobilistico.
Il gruppo americano Procter & Gamble è presente in Turchia da 30 anni ed esporta un quarto della sua produzione. Il resto è destinato al mercato interno, particolarmente giovane e dinamico.
“Il 25% della popolazione turca ha meno di 15 anni e crea un mercato di consumo molto dinamico. Tutto questo, combinato alla mobilità e alla crescita della classe media, rende la Turchia uno dei mercati più attraenti per i beni di consumo”, dichiara Tankut Turnaoðlu AD di P&G Turchia
L’azienda ha investito 700 milioni di euro in due siti di produzione. 80 milioni di euro sono stati investiti solo quest’anno. Un business di grande valore. “Ci sono aiuti in materia fiscale, sulle importazioni. Alcune sono effettuate ad un costo inferiore per la società, e tutto questo rende molto interessante, per le aziende come noi, investire in Turchia”, prosegue Turnaoðlu.
Serge Rombi, euronews: “La Turchia oggi è tra le prime 20 maggiori economie mondiali e conta di entrare nelle prime 10 entro 5 anni. Un percorso che prevede significativi investimenti in infrastrutture. Ad esempio è in programma la costruzione di un terzo aeroporto qui a Istanbul. E un nuovo porto, ultra moderno, è operativo da alcuni mesi.”
Qui troviamo un sistema di carico e scarico di merci e contenitori super innovativo: le operazioni sono tutte computerizzate, un sistema che aumenta la produttività. “Questo sistema ha tre vantaggi: il primo, e il più importante per noi, è la sicurezza, poi c‘è l’aspetto ergonomico, infine, il miglioramento del 15% della produttività”, racconta Caðlar Yumak manager di DP World.
Modelli di lavoro che stanno dando un nuovo impulso all’economia turca e che potrebbero davvero creare un nuovo ponte tra l’Europa e l’Asia.

L'ECONOMIA EMERGENTE
La principale particularité qui distingue les pays économiquement avancés de ceux qui sont sous-développés est le niveau de croissance de la production industrielle. La croissance industrielle a été la force motrice du développement des pays depuis la Révolution industrielle au 18e siècle.
Le processus amorcé par la révolution industrielle met en évidence l’importance de la production industrielle dans le développement des pays. La production industrielle adoptée d’abord par l’Angleterre puis par les économies occidentales a impulsé ces pays pour avoir des économies avancées. Plusieurs pays sous-développés ont souhaité une production industrielle après la Seconde Guerre Mondiale pour fermer la différence de revenus avec les pays avancés. La production industrielle est impérative pour faire progresser la technologie, les placements dans le pays, la création d’emploi et la croissance économique. Dans ce contexte, les pays notamment ceux en voie de développement, œuvrent sérieusement pour encourager et développer  la production industrielle.
Avec une économie en développement, la Turquie figure parmi les 20 meilleures économies du monde. Des investissements dans plusieurs domaines tels que l’industrie, l’agriculture, et le tourisme, ont été réalisés en Turquie. Possédant une population jeune et dynamique, la Turquie vise à se classer parmi les 10 meilleures économies du monde jusqu’en 2023. L’élan industriel qui a commencé à se développer avec la fondation de la République en Turquie, s’est davantage accéléré avec les investissements réalisés ces 15 dernières années. Les paquets d’encouragement de l’Etat, les villages technologiques, l’amélioration des infrastructures et les paquets de création d’emploi de l’Etat ont joué un rôle assez influent dans le développement du secteur industriel. Les investissements publics ainsi que les investissements dans le domaine de l’infrastructure, nécessaires pour la production industrielle, assurent plusieurs possibilités aux entreprises qui entrent dans le secteur et qui créées une valeur ajoutée.  Un des investissements réalisés pour hausser la production industrielle, est la formation d’une zone industrielle aux entreprises en activité dans le secteur industriel. Il y a quelques jours, le ministre turc de l’Industrie, de la Science et des Technologies, Faruk Ozlu a dévoilé à l’opinion publique des informations concernant trois zones industrielles dont les constructions se sont achevées à Yozgat, Sanliurfa et Artvin. Le ministre turc estime que ces zones industrielles devraient créer environ 10 500 emplois. Rappelant que Sanlýurfa que nous avions évoquée lors de notre précédent programme intitulé ‘Elan d’encouragement d’investissement pour les régions de l’est et du sud-est’, figure parmi les villes estimées ‘centre d’attrait’, le ministre Faruk Ozlu a fait savoir qu’au terme des travaux réalisés dans la province de Sanliurfa, la construction d’une zone industrielle sur un terrain d’un million de mètres carrés, avait été achevée dans le district de Siverek à Sanliurfa. Faruk Ozlu a souligné qu’ils avaient bâti au courant de ce mois, la zone industrielle d’Arhavi s’étendant sur un terrain de 400 000 mètres carrés dans le district d’Arhavi à Artvin. Il a déclaré que la zone industrielle bâtie à Arhavi était une zone industrielle mixte qui devrait créer de l’emploi à environ 1500 personnes dans la région.
En fin de compte, la hausse de la production industrielle revêt une grande importance pour la croissance économique ainsi que l’élévation du niveau de prospérité des habitants dans les pays développés et en développement. En ce qui concerne la réduction des coûts dans la production industrielle et la spécialisation, la production industrielle réalisée avec des services infrastructurels développés dans certaines régions, contribue favorablement à la hausse de la production. Diverses initiatives ont été entreprises sur la création de plus d’emplois et l’accroissement de la production industrielle dans l’économie turque grâce aux zones industrielles organisées dont la construction a été achevée dans trois provinces turques il y a quelques jours. Ces projets devraient permettre de créer 10 500 emplois. Les encouragements en production industrielle contribueront à la croissance économique, à la création d’emplois et à élever le niveau de prospérité des citoyens.